Institut Ramon LLull

CA
EN
ES

Menú

Raül-David Martínez
paris@llull.cat
50, rue Saint-Ferdinand
75017 PARIS, France
Tel. +33 142 66 02 45

L'Institut Ramon Llull a pour objectif la diffusion de la langue catalane et de sa culture sous toutes ses formes et moyens d'expression. L'Institut Ramon Llull est un consortium composé de la Generalitat (Gouvernement) de Catalogne, du Gouvernement des îles Baléares et de la Mairie de Barcelone.

L’œuvre du dramaturge Xavier Romeu et un colloque autour des capitales ibériques au Centre d’études catalanes

Connaissance.  Paris,  09/03/2020

Les professeurs valenciens Maria Conca et Josep Guia seront à Paris le 9 mars pour présenter la conférence « L’obra teatral de Xavier Romeu en el context del teatre independent català » dans le cadre du Séminaire Etudes Catalanes du CRIMIC. Le CRIMIC organise aussi deux jours de colloque international sur l’évolution des capitales ibériques du XIXe au XXIe siècle, autour du tissage de relations, une activité qui s’inscrit dans la thématique transversale du laboratoire « Penser la capitalité ».




Xavier Romeu i Jover (Barcelona, 1941 – Els Monjos, 1983). Linguiste poliglote, auteur et traducteur dramatique, professeur de diction et d’histoire du théâtre et écrivan. Appartenant à la génération littéraire des années soixante-dix et membre des groupes Trencavel et Ofèlia Dracs, sa relation avec la littérature catalane est peu connue, mais très fructière. Elle peut être divisée en quatre facettes, parmi lesquelles ressort sa production théâtrale avec des pièces comme Preguntes i respostes sobre la vida i la mort de Francesc Layret, advocat dels pobres de Catalunya (1970), écrite avec Maria Aurèlia Capmany, Estat d’emergència (1970) et Els mites de Bagot (1967). Il a aussi écrit de la prose narrative avec La mort en punt, récompensé par le prix Víctor Català en 1975, et les romans Ascendent escorpió (1979) et Alterativa zero (1977), ce dernier inédit. Sa contribution linguistique est remarquable, spécialement de par l’élaboration d’oeuvres de référence comme Manual de fonologia catalana, 1983, ainsi que de par sa tâche en tant que professeur de linguistique, phonologie et diction. La quatrième facette est politique et l’on la retrouve surtout dans les articles publiés dans des revues comme Canigó ou Lluita. Maria Aurèlia Capmany a définit son théâtre comme un théatre mobile, de progression, qui ne s’arrête pas dans la leçon morale, qui peut paraître amer et même l’être, mais sans pour autant être pessimiste, car quand l’on parle et l’on dennonce, dit elle, c’est parce que qu’on croît à la condition humaine.

Maria Conca (Beneixama, 1948) et Josep Guia (València, 1947) sont tous les deux docteurs en philologie, activistes et chercheurs à l’Universitat de València. Ils ont publié ensemble plusieurs volumes concernant la langue catalane comme Els primers reculls de proverbis catalans (1996), l’édition corrigée et augmentée d’El Tractat d’Almisrà (2008) i La Fraseologia. Principis, mètode i aplicacions (2014), ainsi que plusieurs études, parmi lesquels certains consacrés à l’analyse de la dénonciation et de la répression sous Franco. En 2018, ils ont publié A frec del seu nom afin de rendre hommage à l’œuvre et à la vie de Xavier Romeu, un « intellectuel engagé avec la libération de son peuple, dans une époque agitée, que l’on a appelé la transition démocratique ».  

 

Les axes Etudes Catalanes, Etudes Lusophones et Histoire et cultures de Mondes Ibériques (IberHis) organisent un colloque international ayant pour titre « Capitales ibériques du XIXe au XXIe siècle : tisser des relations » dans le cadre thématique pour le projet quinquennal initié en 2018, « Penser la capitalité ».

La volonté de réfléchir autour du concept de « capitalité », terme presque absent de la langue française,  est née des travaux précédemment menés par le laboratoire sur les capitales de l’Espagne, Barcelone et Madrid, notamment sur les imaginaires du territoire et la ville et sur la dimension symbolique des espaces. Comment une ville peut-elle devenir capitale ? Quels sont les moyens de légitimation d’un espace ? En quelque sorte topographique, la notion suppose une organisation stable, plutôt verticale, pyramidale et centralisée (arborescences, racines…), qui peut faire l’objet de structurations complémentaires ou concurrentes : le réseau, l’horizontalité, le rhizome, le nomadisme, les jeux de ligne… Ce sur ces relations que l’on s’interrogera au colloque international qui aura lieu le lundi 23 et le mardi 24 mars à la salle des Actes de la Sorbonne.

 

Conférence « L’obra teatral de Xavier Romeu en el context del teatre independent català » de Maria Conca i Josep Guia. Activité organisée dans le cadre d’un Séminaire Etudes Catalanes du CRIMIC, en partenariat avec l’Institut Ramon Llull.

Le lundi 9 mars à 18h00

Bibliothèque du Centre d’études catalanes

9, rue Sainte-Croix de la Bretonneriem 75004 Paris

Entrée libre dans la limite des places disponibles

Inscription indispensable auprès du secrétariat avant le 2 mars

01 42 77 65 69 / Lettres-EtudesCatalanes-Secretariat@sorbonne-universite.fr

 

Colloque « Capitales ibériques du XIXe au XXIe siècle : tisser des relations ».

Direction scientifique : Maria Araújo da Silva, Fernando Curopos, Mònica Güell et David Marcilhacy, Organisation : Etudes Catalanes, Etudes Lusophones, IBERHIS (CRIMIC), en partenariat avec l’Institut Ramon Llull.

Le lundi 23 et mardi 24 mars de 9h00 à 17h00

En Sorbonne, salle des Actes

Entrée : 54 rue Saint-Jacques 75005 Paris

Inscription indispensable auprès du secrétariat avant le 16 mars

01 42 77 65 69 / Lettres-EtudesCatalanes-Secretariat@sorbonne-universite.fr


    Logo Institut Ramon Llull
  • Un consortium composé de:

  • Generalitat de Catalunya Govern Illes Balears Ajuntament de Barcelona